Retour au bercail et nouvelle organisation

Voilà 3 semaines que je n’ai pas écrit de compte-rendu. Il s’est passé des choses dans ma vie personnelles qui m’ont démoralisées, mais comme je ne suis pas femme à me laisser abattre, je réagis et j’ai donc des bonnes nouvelles à vous annoncer 🙂

Durant ces 3 semaines, j’ai du déménager de ma colocation. Je ne supportais plus les remarques désobligeantes et la tentative de contrôle de ma colocataire sur ma vie. Je ne veux pas donner de détails sur ce qui s’est passé. J’ai pu en parler à mes amixs et ma famille, qui m’ont soutenu, et j’ai au moins eu la confirmation que son comportement et ses exigences étaient anormaux et indécents. Forcément, je ne pouvais plus avancer sur quoi que ce soit, j’étais épuisée moralement et j’avais du mal à dormir normalement.

Dans les derniers compte-rendu, j’ai beaucoup parlé du fait que je me sentais mal, et j’ai aussi écrit quelque chose sur mon attitude face à mes tendances dépressives. Je sais que je m’y prends mal quand j’essaye de développer une activité ou un projet. Je ne suis pas dans un total échec sur ma vie et mes projets, mais je manque cruellement d’efficacité dans mon approche. Il est important de se remettre en question dans la vie et c’est quelque chose que j’ai toujours voulu cultiver. J’ai donc imaginé récemment ce que j’allais faire pour arriver à réaliser mes projets, mais aussi générer des revenus de ce que je fais.

Je vais peut-être réécrire ma page Tipeee, mais il est aussi possible que je l’arrête complètement, et tente de mettre en place ici une page de donation avec Paypal. L’avantage est que j’aurai un total contrôle sur ce que je veux proposer et que 8% des dons ne partiront plus vers un prestataire. Bon, il faudra que je vois les frais de Paypal, parce que vous vous en doutez, ça ne doit pas être gratuit et je trouve ça tout à fait normal. J’ai l’intention de proposer gratuitement des démos de mes jeux. Pour obtenir les jeux complets, il faudra les acheter. Petite précision pour les libristes. Les code-sources ne seront probablement plus disponibles sur Github. A la place, ils seront avec les jeux seulement après achat. Le code-source sera donc disponible, et si vous préférez compiler vous même, il n’y aura pas de soucis, mais il faudra payer le jeu. J’ai constaté que ça commençait mal et qu’il y a déjà des abus de la gratuité et demande de dons. Peut-être que les personnes qui téléchargent n’aiment pas vraiment les jeux après avoir testé, mais si au moins j’avais eu des retours en commentaire, ça aurait été sympa. Je ne rend donc pas mes jeux fermés côté partage du code, mais m’assure simplement un juste retour pour le travail effectué. C’est la moindre des choses, mais je constate qu’il faut le dire.

J’ai envie de mettre en place des jetons que vous achèterez. En faisant un don, vous achèterez des jetons et avec ces derniers vous pourrez acheter mes jeux. J’ai pensé à 1 jeton = 5 euros, ce qui permettra de vendre mes jeux à 1 jeton le petit jeu comme The Fantastic Labyrinth par exemple, 2 jetons un jeu comme Demiurge Mini, et 3 jetons un jeu comme Demiurge 3D. Soit 5, 10 et 15 euros, ce qui est raisonnable il me semble. Je demanderai des dons pour m’aider à me financer quand je développe un jeu, période pendant laquelle le jeu ne peut pas être vendu. Si vous accumulez plus de jetons qu’il faut pour acheter tout mes jeux, sachez que je mettrez aussi en vente des dessins, et peut-êtres d’autres produits selon ce qu’il m’est possible de faire. Finalement un don peut être vu comme des achats à l’avance, mais aussi selon votre envie un don sans contrepartie. Enfin, les prix que j’ai indiqué en exemple sont des prix de départ. Les prix seront libres et si vous voulez me soutenir en achetant un jeu plus cher, vous pourrez dépenser autant de jeton que vous voulez pour le ou les jeux en question. Aussi les personnes ayant donné sur mon Tipeee l’année dernière auront l’équivalent de leur don total (comme-ci il n’y avait pas les 8% de Tipeee, ce qui veut dire pas de perte pour vous sur la somme  que vous avez réellement envoyé) en jeton sur leur compte sur ce blog. Et du coup, un compte sera créé automatiquement pour elleux.

Je voudrais me concentrer sur certaines activités en particulier. Le développement des jeux, des tutoriels de mathématique, algorithmie, etc… et le dessin. Les vidéos sur ma chaîne, je ne sais pas encore. J’ai besoin de savoir exactement ce que je veux faire et comment le faire simplement et proprement. Je ne veux plus que ça ait l’air aussi brouillon. Je me concentrerai principalement sur du contenu sans facecam dorénavant. Il y aura, dés que ce sera possible à nouveau pour moi, des contenus avec ma tronche dessus, mais pour l’instant je ne veux pas me mettre la pression avec ça.

Je pense que j’ai fais le tour de mes objectifs. J’ai l’intention de travailler sur mes jeux, tutoriels et dessins le lundi, mardi, jeudi et vendredi, à raison de 4h par jours. Lorsque je sens que je peux faire plus, je le ferai. Le soir, j’ai prévu d’aller manger vers 20h00 environs et de regarder des documentaire avant de dormir. J’aurais plus de temps pour lire, jouer à des jeux-vidéo, me cuisiner des trucs et surtout me reposer quand nécessaire. Si je respecte mon besoin de prendre soin de moi et l’avancement de mes projets, je suis sûre d’être plus heureuse et les résultats se ressentirons. N’hésitez pas à me dire ce qui pourrait vous donner envie de me soutenir, je suis à votre écoute 🙂

Demiurge, la naissance d’un concept

J’aimerais me remettre sur le développement de Demiurge, mais ça attendra de me sentir un peu mieux dans mon environnement. Je ne vais pas parler de ce soucis ici, mais plus tôt exposer comment je vois ce logiciel. Et ça pourra toujours servir d’introduction à une succession d’articles sur les idées et le développement de Demiurge.

Tout d’abord, j’ai dis logiciel, et non jeu-vidéo. Au début, c’est en tant que jeu-vidéo que j’ai parlé et montré les images du développement de Demiurge. Mais, mon idée a évoluer avec le temps pour donner un projet de réalité virtuelle. J’aurais préféré dire metavers, plus tôt que réalité virtuelle, car en ce moment ce terme est employé pour parler des logiciels de mondes virtuels utilisant les casques comme Oculus Rift ou d’autres marques. Cependant mon projet pourra tout à fait, et même aura intérêt à utiliser ce type de technologie, ainsi que plus encore selon les avancés dans le domaine. Je vais qu’en-même utiliser le terme metavers pour être précise et aussi par nostalgie de mes expériences passées dans ActiveWorlds et SecondLife.

Avant Demiurge, j’avais un projet de metavers en 3D, puis j’ai voulu créer un site de réseautage social avec des objectifs politiques progressistes. Au font de moi, je voulais faire bien plus sur Internet. J’avais, au tout départ, le désir de créer une nation sur Internet. Une vrai nation, avec une reconnaissance mondiale, une monnaie, de vrais citoyenxs, etc… Et il se trouve que depuis, le concept de cryptomonnaies et les technologies Bitcoin, Ethereum, Ripple, etc… ont vu le jour. Forcément, ayant mis les pieds sur les marchés des cryptos et ayant commencé à m’intéresser aux technologies sur le plan technique, j’ai vu le potentiel pour réaliser le rêve visionnaire que j’avais il y a longtemps.

Je suis sur Internet depuis avant les années 2000. Bon, à l’époque, nous n’avions que du 56k, et un temps de connexion gratuit de seulement 10h par mois avec Liberty Surf. Il existait plusieurs fournisseurs d’accès, et ce dernier était le mien. Youtube, Facebook, Twitter, la cryptomonnaie, mais aussi dans le monde du jeu vidéo, Minecraft et autres, ou dans le metavers, SecondLife, n’existaient pas. ActiveWorlds existait, mais je n’ai pu y accéder que lorsque les forfaits étaient devenu illimités en France. Pour la petite anecdote sur moi, j’ai commencé à vouloir créer un business avant mes 18 ans, avec … du porno. Bon, je disais toujours que je faisais de l’érotisme, pas du porno, mais bref. J’avais créé un site sur lequel j’exposais des dessins érotiques dont j’étais l’auteure et des poèmes érotiques qui venait de visiteurs (oui je n’ai pas eu de visiteuses) pour alimenter le site et leur permettre de s’exprimer. Je n’ai pas pu lancer vraiment mon business parce qu’à l’époque je ne savais pas comment fournir un RIB à une compagnie américaine de régit publicitaire pour adultes, et puis j’étais mineur qu’en-même x) Mais, en y repensant, j’avais cette état d’esprit d’envoyer une demande de contrat pour faire du business avant 18 ans. Je me sens fière là 😀 Maintenant, je n’aime plus trop la publicité, du coup je ne le fais plus. Je veux dire, même en dehors du porno, parce que ça aussi j’ai arrêté. Même si je devrais refaire un truc, d’autant que je voulais déjà faire quelque chose de safe à l’époque. Bref, à cette époque, c’était les débuts de Google, et je me souviens que j’avais même acheté un exemplaire du magazine Capital, parce que j’étais vraiment dans cet esprit de faire du business et gagner beaucoup d’argent et apparaître un jour dans les médias comme une jeune entrepreneuse qui réussi. Je rêvais un peu trop à l’adolescence 😀

Dans cette période, après qu’on se soit retrouvé avec une facture téléphoniques de quelques milliers de francs (oui il n’y avait pas l’euro non plus) à cause de mes dépassements de forfait … sourire gêné … j’ai commencé à imaginer ce que pourrait devenir Internet. Et finalement, après avoir pris mon pied à construire un palais sur ActiveWorlds, mais être frustrée par les limitations en espace, à cause des problèmes techniques de l’époque concernant la bande passante, et aussi après avoir eu plaisir avec des jeux-vidéo, mais frustrée par le fait qu’on n’y construisait pas ou n’y inventait pas comme on a pu le faire sur Minecraft par la suite, j’ai projeté de lancer un projet de logiciel 3D perso. Et assez vite, un metavers plus optimisé. Et comme je découvrais le potentiel des forums, des tchats, des blogs et des portails (oui avant il y avait des portails avec plein de sites référencés selon des thèmes et c’était pratique et beau à voir – en même temps Google n’était qu’un nouveau concept naissant), j’ai voulu savoir si des gens avaient essayé d’exploiter plus que ça encore ce potentiel pour créer des pays. Et presque, mais pas vraiment. J’ai trouvé à l’époque des sites, ou parfois de simples pages (en HTML et c’est tout, la majorité du temps. Oui oui, c’était l’époque hein. CSS, PHP, voilà quoi…) qui parlaient de nations virtuelles. Sauf que c’était une sorte de jeu d’imagination. Des gens inventaient leur nation et se partageaient leurs liens entre elleux pour le plaisir. Voilà voilà. Évidemment, qui aurait oser vouloir faire la même chose, mais pour de vrai ? … Moi … Qui a dis que j’étais tout à fait saine d’esprit ? xD

Bref, je vais arrêter là, la petite histoire qui aurait continué sur mon apprentissage du HTML, puis du CSS, puis du C et C++, de Blender, etc… et de mon premier logiciel de tchat en C avec les sockets, les protocoles HTTP, puis d’autres ensuite, de mon premier visualiseur d’objets 3D à base de RWX (format de fichier de ActiveWorlds, que je m’étais amusé à analyser et chercher partout des bribes de documentation technique dessus), etc… D’ailleurs, ce visualiseur 3D ayant attiré l’attention d’un mec qui allait aussi sur ActiveWorld, et LeVillage.org (même techno), et qui voulais faire un clone de la technologie, m’a valu d’être contacté pour fournir la technologie qu’il peinait à développer. D’autant que je reproduisais cette technologie avec … OpenGL … c’est tout. Non non pas Unity, ou je ne sais quoi de déjà tout fait, clé en main. Je faisais ça avec mes … et mon couteau lol Pour revenir sur Demiurge, c’est avec les mêmes … et couteau (non mais c’est une expression hein) que j’ai fais la demo un peu buggé que vous pouvez télécharger ici. Je ne savais pas le faire, mais je l’ai fais qu’en-même :p

J’entrerai dans les détails sur comment je vois Demiurge aujourd’hui dans un prochain article. Là j’ai raconté un peu ma vie, mais ça donne un aperçu de comment le concept est né 🙂

Le gauchisme mental, cette maladie qui rend immortel

Si vous avez vu mon précédent compte-rendu – Dépression, plus envie, début de la fin – Vous savez donc que je suis dépressive. Bon, je crois l’avoir déjà dit plusieurs fois en fait, mais bref. Et si vous avez suivit les compte-rendus précédents, vous avez du constater que j’ai un attachement à la vie plus fort que ce que la maladie peut faire sur mon cerveau. Même à l’époque de mon anxio-dépression sévère, quand je me suis écroulée au sol en larme devant mes parents impuissants, et que je ne pouvais plus sortir du lit, je n’ai jamais pu me résigner malgré les pensées horribles et les cauchemars. J’ai une sorte d’entêtement à résister à l’appel de la mort. La mort, je ne l’aime pas vraiment. Je suis hédoniste assumée, à tendances dilettante, idéaliste et c’est peut-être ça qui me maintient en vie. En effet, quand on aime se faire plaisir et faire plaisir aux autres, quand on se souvient des plaisirs qu’on a déjà expérimenté, quand on a tendance à ne pas prendre trop au sérieux les idées de travail pour exister, faire des efforts tout le temps, jeune dynamique, tralalala, et qu’en plus on a tendance à croire en des valeurs progressistes plus que toutes ses obligations bien droitardes et tous ces principes qu’il faudrait suivre de façon bête et discipliné, sans se poser la moindre question, et bien je constate que l’esprit résiste. Ces caractéristiques psychologiques sont, je le crois, une sorte d’immunité contre les pulsions de mort. Bon, j’aimerais que ce soit aussi le vaccin contre les autres symptômes de la dépression, comme la fatigue chronique, la tendance à ne pas se sentir impliqué dans sa vie, etc…

Attention par droitard, j’entends l’extrême droite, les identitaires, les nationalistes, etc… Pas nécessairement des personnes qui ont des avis différents sur des idées économiques et financières qu’on qualifie de plus tôt à droite, mais qui ont pourtant des arguments forts intéressants et utiles. J’ai vu sur Twitter, des droitards parler de gauchisme mental contre plusieurs personnes qui dénonçaient des situations inacceptables comme la guerre, le racisme, les gens qui se tuent à la tâche, avalent de l’alcool, des antidépresseurs, fument, etc… parce qu’iels n’en peuvent plus, etc… Le droitard est un individu profondément égoïste et méchant, qui ne peut s’empêcher d’attendre des autres qu’iels meurent dans les pires souffrances pour satisfaire son petit confort personnel. Et tout ceci en vous racontant des mythes et légendes sur une France blanche, catholique, une terre chrétienne exclusivement, et des rois formidables et parfaits. Et donc pour elleux, nous souffrons d’une sorte de maladie que serait le gauchisme mental. Et bien cette soit disant maladie me sauve régulièrement la vie face à une autre maladie que ces individus nient, la dépression. Comme je l’ai dis au début, c’est justement mon goût pour le plaisir et le bien-être de moi-même mais aussi des autres qui vaccine mon esprit contre les pulsions de mort. Étrangement, je suis vegan. Étrangement, je suis contre la peine de mort. Étrangement, je souhaite profondément le bonheur des autres autant que le mien. Étrangement, je préfère qu’on trouve le moyen de loger, nourrir et soigner les migrants, et aussi dans la mesure du possible, régler les problèmes dans les pays en guerre, pour que leur vie redevienne plus stable et sécure. Bien sûr, il en est de même pour les SDF de tout origine. Etc… Remarquez comme tout ceci est plus tôt du côté de la vie, et contre la mort. La mienne mais aussi celle des autres, animaux non-humains inclus.  Si je m’autorise à rêver un monde plus juste, c’est pour mieux survivre et trouver la force d’y contribuer. On survit beaucoup moins quand on se renferme sur soi-même, hait les autres, tout en s’interdisant pas mal de choses car il suffit de voir la propension des droitards à mettre en avant les interdits religieux et n’utiliser leur liberté que pour vanter les soit disant mérites d’un monde fasciste, c’est à dire sans liberté pour personne. Je pense qu’il faut se dégouter soi-même pour être ainsi. Si tu ne t’aime pas, tu ne peux prétendre aimer les autres. Tout comme si tu ne t’aide pas, il en sera tout autant envers les autres. Au mieux, si tu veux aider, tu n’aideras pas, mais aggravera les choses, jusqu’au jour miraculeux où tu comprendras que tu ne voulais pas aider l’autre, mais juste te satisfaire d’une image illusoire de sauveux et compenser cette frustration que tu traine depuis des années.

La dépression me fait souffrir et ronge tout les jours mes projets, mes actes, mais elle ne parvient pas à me tuer. Car le gauchisme mental, ahahah, m’immunise contre le désir de mort 🙂

Dépression, plus envie, début de la fin

Là encore je fais le compte-rendu pour 2 semaines. Les semaines du 23 avril au 5 mai 2018 ne sont pas productives du tout. J’ai peu ou pas avancé sur mes meubles en carton, et je n’ai pas repris d’autres activités. J’ai quelques photos de plats simples que je vous partagerai à la fin. Je n’ai pas le moral du tout. Je ne veux pas trop donner les raisons ici, mais disons que ça ne se passe pas aussi bien que prévu dans ma coloc. Je vais devoir probablement partir à la fin du mois finalement. A côté de ça, je n’arrive plus du tout à me projeter dans ma vie. Je ne me sens plus passionnée et ai l’impression de ne jamais l’avoir été un jour. J’ai l’impression depuis assez longtemps, et ça se confirme une fois en situation de nécessité d’autonomie, que je ne me sens pas impliquée dans ma vie. Je n’arrive et n’ai jamais réussi à m’impliquer. C’est comme-ci il manquait un truc dans mon cerveau. Je tiens à la vie, et j’ai des idées, des envies, mais les efforts qu’ils faut fournir pour obtenir tout ça sont inenvisageables. Je me sens régulièrement fatiguée, molle, et facilement démotivable. J’ai depuis longtemps le sentiment que tout est insipide. Qu’il manque toujours quelque chose pour rendre une activité, ou un objectif suffisamment savoureux pour y investir des efforts. Ou bien, qu’il faut fournir tellement d’efforts que ce n’est juste pas dans mes moyens.

Je suis dépressive, je le sais, mais j’espérais que si je faisais ce qu’on nous répète sans arrêt, j’obtiendrai des résultats satisfaisants. Comme je l’ai dis, mon Tipeee ne me rapporte pas un rond, il n’y a quasiment jamais de commentaire sur ce blog, même sous les jeux en téléchargement alors que j’ai répété encore et encore que j’en avais besoin pour les améliorer ou pour me motiver à continuer. Ma chaîne Youtube ne me motive plus non plus pour les mêmes raisons. On travail sur ces projets, et au bout on a rien. Alors à quoi bon maintenant ? Vous l’avez remarqué, ou pas, que les compte-rendus se font sur 2 semaines maintenant. Et finalement, c’est pour vous dire que j’ai régulièrement besoin de pauses. De plus en plus, et que je vais mal. Mais, rien… Je ne suis pas gratuiste, même si j’ai mis mes jeux à disposition comme les codes-sources gratuitement. Je n’aurais jamais du. J’ai fais confiance au sens moral des gens, mais peut-être que je me fais bouffer finalement à être trop sympa. Vu que mettre à disposition le code-source demande un effort supplémentaire, je pourrais aussi abandonner le monde du libre et faire comme les autres pour survivre. C’est facile de théoriser sur un monde meilleur, mais si peu de gens récompensent vraiment les créateurices, alors arrêter de rêver. Bien sûr, tout le monde ne peut pas payer tout le monde. La concurrence est extrêmement rude, et le marché est saturé. C’est  bien pour ça que je dis que je n’ai pas les moyens de fournir les efforts qu’il faut aujourd’hui. Je me passionne, à vrai dire, que lorsqu’il n’est pas question d’argent. Mais, je ne vis pas d’amour et d’eau fraiche. Et comme je l’ai déjà dis, je ne peux pas prendre un travail classique. Du coup, voilà, désolée, mais je vais très mal, et je ne vois plus de porte de sortie.

Aller, un peu de nourriture, même si je n’avais pas envie de finir ce compte-rendu sur une note positive, parce que vraiment j’ai juste envie d’être seule et disparaître d’Internet et du système.

recaptcha/recaptchalib.php at 1.0.0 · google/recaptcha · GitHub
Skip to content
Permalink
Switch branches/tags
Find file
8a45f9d Dec 1, 2014
141 lines (129 sloc) 4.47 KB
<?php
/**
* This is a PHP library that handles calling reCAPTCHA.
* - Documentation and latest version
* https://developers.google.com/recaptcha/docs/php
* - Get a reCAPTCHA API Key
* https://www.google.com/recaptcha/admin/create
* - Discussion group
* http://groups.google.com/group/recaptcha
*
* @copyright Copyright (c) 2014, Google Inc.
* @link http://www.google.com/recaptcha
*
* Permission is hereby granted, free of charge, to any person obtaining a copy
* of this software and associated documentation files (the "Software"), to deal
* in the Software without restriction, including without limitation the rights
* to use, copy, modify, merge, publish, distribute, sublicense, and/or sell
* copies of the Software, and to permit persons to whom the Software is
* furnished to do so, subject to the following conditions:
*
* The above copyright notice and this permission notice shall be included in
* all copies or substantial portions of the Software.
*
* THE SOFTWARE IS PROVIDED "AS IS", WITHOUT WARRANTY OF ANY KIND, EXPRESS OR
* IMPLIED, INCLUDING BUT NOT LIMITED TO THE WARRANTIES OF MERCHANTABILITY,
* FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE AND NONINFRINGEMENT. IN NO EVENT SHALL THE
* AUTHORS OR COPYRIGHT HOLDERS BE LIABLE FOR ANY CLAIM, DAMAGES OR OTHER
* LIABILITY, WHETHER IN AN ACTION OF CONTRACT, TORT OR OTHERWISE, ARISING FROM,
* OUT OF OR IN CONNECTION WITH THE SOFTWARE OR THE USE OR OTHER DEALINGS IN
* THE SOFTWARE.
*/
/**
* A ReCaptchaResponse is returned from checkAnswer().
*/
class ReCaptchaResponse
{
public $success;
public $errorCodes;
}
class ReCaptcha
{
private static $_signupUrl = "https://www.google.com/recaptcha/admin";
private static $_siteVerifyUrl =
"https://www.google.com/recaptcha/api/siteverify?";
private $_secret;
private static $_version = "php_1.0";
/**
* Constructor.
*
* @param string $secret shared secret between site and ReCAPTCHA server.
*/
function ReCaptcha($secret)
{
if ($secret == null || $secret == "") {
die("To use reCAPTCHA you must get an API key from <a href='"
. self::$_signupUrl . "'>" . self::$_signupUrl . "</a>");
}
$this->_secret=$secret;
}
/**
* Encodes the given data into a query string format.
*
* @param array $data array of string elements to be encoded.
*
* @return string - encoded request.
*/
private function _encodeQS($data)
{
$req = "";
foreach ($data as $key => $value) {
$req .= $key . '=' . urlencode(stripslashes($value)) . '&';
}
// Cut the last '&'
$req=substr($req, 0, strlen($req)-1);
return $req;
}
/**
* Submits an HTTP GET to a reCAPTCHA server.
*
* @param string $path url path to recaptcha server.
* @param array $data array of parameters to be sent.
*
* @return array response
*/
private function _submitHTTPGet($path, $data)
{
$req = $this->_encodeQS($data);
$response = file_get_contents($path . $req);
return $response;
}
/**
* Calls the reCAPTCHA siteverify API to verify whether the user passes
* CAPTCHA test.
*
* @param string $remoteIp IP address of end user.
* @param string $response response string from recaptcha verification.
*
* @return ReCaptchaResponse
*/
public function verifyResponse($remoteIp, $response)
{
// Discard empty solution submissions
if ($response == null || strlen($response) == 0) {
$recaptchaResponse = new ReCaptchaResponse();
$recaptchaResponse->success = false;
$recaptchaResponse->errorCodes = 'missing-input';
return $recaptchaResponse;
}
$getResponse = $this->_submitHttpGet(
self::$_siteVerifyUrl,
array (
'secret' => $this->_secret,
'remoteip' => $remoteIp,
'v' => self::$_version,
'response' => $response
)
);
$answers = json_decode($getResponse, true);
$recaptchaResponse = new ReCaptchaResponse();
if (trim($answers ['success']) == true) {
$recaptchaResponse->success = true;
} else {
$recaptchaResponse->success = false;
$recaptchaResponse->errorCodes = $answers [error-codes];
}
return $recaptchaResponse;
}
}
?>
You can't perform that action at this time.
You signed in with another tab or window. Reload to refresh your session. You signed out in another tab or window. Reload to refresh your session.

Fatal error: Class 'ReCaptcha' not found in /homepages/39/d436294224/htdocs/clickandbuilds/TheeDonistMonk/index.php on line 29