Demiurge – Présentation

A propos du jeu :

Démiurge est développé par Audrey (aka Anthony) Acroute. Son développement est en cours depuis le 7 novembre 2011.

Origines :

Je joue à toutes sortes de jeux-vidéo depuis 1992, d’abord sur consoles, puis dés 1996, sur PC. C’est à partir de ce moment là que j’ai découvert les jeux de stratégie, gestion et construction et que j’en suis devenu fan. A chaque jeu que j’explorais, pour beaucoup en 2D ou en 3D isométrique, des idées pour les améliorer ou tout simplement pour dépasser les limites de création me venait à l’esprit. J’ai assez vite décidé que je ferais un jeu-vidéo axé sur l’imagination. En 2004, je passe du papier au concret en me lançant dans l’apprentissage en autodidacte de la programmation en C, puis plus tard, à l’université, le langage C++. Plusieurs prototypes naissent mais peinent à s’imposer dans mon projet, jusqu’en 2011, quand j’ai découvert le jeu-vidéo Minecraft de Markus Persson. C’est principalement inspiré de ce dernier que Démiurge voit le jour.

Développement et esprit du jeu :

Je souhaite développer le jeu au fur et à mesure qu’il est utilisé par les joueurs. Au fil du temps, de mes propres parties de Démiurge ou d’autres jeux, des retours des joueurs, de nouvelles idées viendront se greffer au jeu. Pour ce faire, j’y consacre une grande partie de mon temps et n’ai donc pas d’emploi. Je rêve, avec votre aide, de vivre entre autres de ce travail 🙂

L’univers du jeu est donc aussi évolutif que son développement. Néanmoins, une base est déjà imaginée. Démiurge se fonde sur l’idée que le joueur ou joueuse est une sorte de divinité. A ce titre iel peut créer et gérer son monde, mais aussi s’incarner pour expérimenter son monde à sa guise. Pour éviter une liberté trop ennuyeuse à la longue, les pouvoirs divins, les incarnations, désincarnations et la magie ont des coûts nécessitant de faire des choix. De même, être le créateur ou la créatrice ne signifie pas que le monde sera votre ami. Le joueur ou la joueuse rencontrera des dangers, des opposants, car une chose ne peut être nié par la divinité, c’est le libre arbitre de ses créatures.

Pour créer le monde, le joueur ou la joueuse aura à sa disposition l’alchimie. Avec une interface utilisable uniquement sous la forme divine, iel associera de la mana, des éléments et des forces pour générer de la matière. Ensuite, cette matière s’étendra partout où elle peut pour générer le monde. Ce dernier peut être constitué de plusieurs couches superposées, ou pas, petite ou grande et ne pourra recevoir d’incarnation que lorsque la première forme de vie sera créée. Ensuite, l’aventure ne fera que commencer.

J’espère que mon jeu vous plaira autant qu’il me plait de le créer 🙂

<< Retour à l’accueil de Demiurge