Dépression, plus envie, début de la fin

Là encore je fais le compte-rendu pour 2 semaines. Les semaines du 23 avril au 5 mai 2018 ne sont pas productives du tout. J’ai peu ou pas avancé sur mes meubles en carton, et je n’ai pas repris d’autres activités. J’ai quelques photos de plats simples que je vous partagerai à la fin. Je n’ai pas le moral du tout. Je ne veux pas trop donner les raisons ici, mais disons que ça ne se passe pas aussi bien que prévu dans ma coloc. Je vais devoir probablement partir à la fin du mois finalement. A côté de ça, je n’arrive plus du tout à me projeter dans ma vie. Je ne me sens plus passionnée et ai l’impression de ne jamais l’avoir été un jour. J’ai l’impression depuis assez longtemps, et ça se confirme une fois en situation de nécessité d’autonomie, que je ne me sens pas impliquée dans ma vie. Je n’arrive et n’ai jamais réussi à m’impliquer. C’est comme-ci il manquait un truc dans mon cerveau. Je tiens à la vie, et j’ai des idées, des envies, mais les efforts qu’ils faut fournir pour obtenir tout ça sont inenvisageables. Je me sens régulièrement fatiguée, molle, et facilement démotivable. J’ai depuis longtemps le sentiment que tout est insipide. Qu’il manque toujours quelque chose pour rendre une activité, ou un objectif suffisamment savoureux pour y investir des efforts. Ou bien, qu’il faut fournir tellement d’efforts que ce n’est juste pas dans mes moyens.

Je suis dépressive, je le sais, mais j’espérais que si je faisais ce qu’on nous répète sans arrêt, j’obtiendrai des résultats satisfaisants. Comme je l’ai dis, mon Tipeee ne me rapporte pas un rond, il n’y a quasiment jamais de commentaire sur ce blog, même sous les jeux en téléchargement alors que j’ai répété encore et encore que j’en avais besoin pour les améliorer ou pour me motiver à continuer. Ma chaîne Youtube ne me motive plus non plus pour les mêmes raisons. On travail sur ces projets, et au bout on a rien. Alors à quoi bon maintenant ? Vous l’avez remarqué, ou pas, que les compte-rendus se font sur 2 semaines maintenant. Et finalement, c’est pour vous dire que j’ai régulièrement besoin de pauses. De plus en plus, et que je vais mal. Mais, rien… Je ne suis pas gratuiste, même si j’ai mis mes jeux à disposition comme les codes-sources gratuitement. Je n’aurais jamais du. J’ai fais confiance au sens moral des gens, mais peut-être que je me fais bouffer finalement à être trop sympa. Vu que mettre à disposition le code-source demande un effort supplémentaire, je pourrais aussi abandonner le monde du libre et faire comme les autres pour survivre. C’est facile de théoriser sur un monde meilleur, mais si peu de gens récompensent vraiment les créateurices, alors arrêter de rêver. Bien sûr, tout le monde ne peut pas payer tout le monde. La concurrence est extrêmement rude, et le marché est saturé. C’est  bien pour ça que je dis que je n’ai pas les moyens de fournir les efforts qu’il faut aujourd’hui. Je me passionne, à vrai dire, que lorsqu’il n’est pas question d’argent. Mais, je ne vis pas d’amour et d’eau fraiche. Et comme je l’ai déjà dis, je ne peux pas prendre un travail classique. Du coup, voilà, désolée, mais je vais très mal, et je ne vois plus de porte de sortie.

Aller, un peu de nourriture, même si je n’avais pas envie de finir ce compte-rendu sur une note positive, parce que vraiment j’ai juste envie d’être seule et disparaître d’Internet et du système.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me faire un don en Ethereum 🙂
Ethereum : 0xab7dD988aD7348C75db90343591596974A435803

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *