Du vlog toujours, du mépris social et de la déprime

La semaine du 7 au 12 novembre 2016 commence à peu près bien et se termine mal moralement. Lundi, j’ai peu travaillé. Je me suis consacrée exclusivement à l’avancement de mon vlog 2, mais j’étais très fatiguée. Le lendemain, c’était pire et j’ai donc préféré me reposer. Mercredi, j’avais retrouvé de l’énergie, j’ai continuer le vlog 2 avec du doublage et du montage.

Le jour suivant, j’ai construit une scène dans Minecraft pour une partie du vlog, mais avant j’avais une démarche téléphonique à faire pour un soucis lié à mon RSA. Je ne vais pas donner de détails sur la situation et l’organisme, mais j’ai appelé un organisme social qui prend des décisions sur ma situation derrière mon dos et enclenche des dispositifs inadaptés pour mon cas. J’ai donc eu une personne de cet organisme social au téléphone et j’ai demandé à vérifier mon dossier, pour constater que ma demande de modification pour clarifier ma situation actuelle n’a jamais été faite. Ceci alors que j’avais été convoquée et qu’on m’avait demandé pourquoi je venais (c’est lamentable), et que j’ai profité de ma présence pour faire corriger mon dossier. Résultat, je serais, soi-disant, dans l’obligation de passer un contrat, alors que je ne suis pas sensée cumuler ce type de contrat social avec l’autre contrat que j’ai déjà avec le pôle-emploi. Le monsieur au téléphone a feint de ne pas comprendre ce que je lui demandais, et m’a pris tout simplement pour une imbécile (vive le mépris envers les RSAistes, comme d’habitude). On se quitte gentiment en se souhaitant courtoisement une bonne journée.

Le monsieur croit raccrocher son téléphone et se lance dans une complainte à mon égard au près de ses collègues (organisme social avec le mot solidarité dedans). Il me fait passer pour une personne qui cherche sans arrêt la petite bête (alors que le travail sur mon dossier est bâclé et que donc je suis sans cesse obliger de prouver ma bonne foi), m’imite en caricaturant une personne maniérée (en fait, pour éviter un langage oppressif, j’ai opté pour ce terme, mais je voulais dire qu’il a imité un personnage du film ou de la pièce « la cage aux folles ». Vous avez compris ce que ça veut dire), et me traite avec ces collègues de cas social, faisant savoir qu’il en avait marre. Comme j’ai tendance à ne pas raccrocher trop vite, j’ai tout entendu et j’écoutais, ébahis, ce qui se disait sur les gens comme moi en interne dans ces organismes publics. Pour préciser, ma transidentité n’est pas officiel, donc je me présente en homme, mais apparemment, mes manières et ma façon de parler ne font pas très viriles pour certaines personnes. Ce qui le dérangeait le plus était tout de même que je n’accepte pas leurs décisions contre mon grès, les informations qui ne sont pas mises à jour, sauf quand iels décident à ma place, et donc les conséquences sur moi. Et tout ça coûte de l’argent aux contribuables.

Bref, je vais devoir me rendre à une nouvelle convocation inutile, prouver encore mes démarches et surtout encore leur démontrer que je suis déjà suivit et que ce serait bien de communiquer entre les organismes plus tôt que harceler les RSAistes qui subissent déjà les campagnes politiciennes mensongères à leur égard. Il y a des fois où mes comptes-rendus ressemblent plus à une posture politique de ma part qu’autre chose, mais bon, c’est aussi ça mon quotidien. En tout cas, j’ai d’autres raisons aussi mais je n’en parlerais pas ici, d’être démoralisée et fatiguée (comme-ci mon handicap ne suffisait pas à lui seul). J’ai pu écrire tout ça, alors que je pensais que mon compte-rendu serait très très court. Mais, franchement, je suis totalement déprimée. J’espère que j’irais mieux après cette convocation et après avoir plaidé ma cause, même si je serais fatiguée. Parce que parfois je ne sais plus si je devrais continuer à essayer de faire ce que je veux faire, même si je ne sais pas comment m’adapter à une autre vie plus conventionnelle et que ça ne me mettra pas à l’abris des violences de ce système et des gens. De toute manière, si je devais vraiment entrer dans une case qu’on aura décidé à ma place, dans ce système, je vais dire un truc politiquement incorrect, mais … je crois que j’en mourrai.

PS: Ne vous inquiétez pas, je me connais. Je déprime quand on me blesse, mais après de parle de révolution et je me remets au travail en ayant plein d’idées à tenter. D’ailleurs, j’y songe, mais peut-être devrais-je sérieusement décider de faire des vidéos spécialement pour donner mon opinions, que ce soit totalement pertinent ou non. Juste parce que ça me fait du bien et que je sais que ça fait du bien à plein de gens d’entendre une personne dire au système ce qu’elle pense de lui. Voilà, j’en suis déjà au stade de la révolution et des nouvelles idées à tenter. je me connais, vous dis-je 🙂 Je fais déjà mes articles « Mes sentiments face au monde », mais en vidéo, ça peut être très sympa aussi. Dites-moi. Vous me soutiendriez financièrement sur Tipeee si je faisais ça aussi ? 🙂

Timidouveg
A propos

Je me présente sur Internet sous les noms Timidouveg et Audrey Skye. Depuis le vendredi 2 septembre 2016, je préfère qu'on me genre au féminin car je suis une personne transgenre non-binaire féminine :) Mes activités se regroupent tous dans la qualité d'artiste, principalement numérique. Je suis à la fois développeuse de jeux-vidéo, vidéaste sur la plateforme Youtube, dessinatrice traditionnelle et militante vegan/féministe/etc... sur les réseaux sociaux. Je suis porteuse d'un handicap invisible qui perturbe mes projets, mais je fais avec et c'est pourquoi vous pouvez qu'en-même découvrir ce blog, mes jeux et ma chaîne Youtube :) J'ai un rythme plus lent que ce qu'on pourrait attendre dans ce monde prit de frénésie. C'est totalement assumé, même si il m'a fallu du temps pour ça :D Je crois avoir dit l'essentiel. Bonne découverte :)

3 commentaires sur “Du vlog toujours, du mépris social et de la déprime
  1. Shua La Bucolique dit :

    Je suis une fois de plus désolée pour ces mauvais moments que tu as subis… Et je suis très heureuse d’avoir appris que finalement ça c’est arrangé de ce côté ! 🙂
    Tu sais, je te ressemble beaucoup sur nombreux de ces points, et si je me retrouvais dans la mauvaise case j’ai moi aussi l’impression que j’en mourrais.

    • Shua La Bucolique dit :

      P.S : j’avais oublié, mais je te soutiendrais sur tipeee dans tous les cas. 😉

      • Timidouveg Timidouveg dit :

        Merci pour ton soutien Shushu 🙂
        Oui, parfois le manque de communication, le côté trop administratif des courriers produisent plus d’angoisses qu’autre chose. Mais une fois à ce rendez-vous, ce fut une très bonne surprise 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*