Je suis fragile

Je ne pensais pas écrire ça un jour, mais j’ai besoin que vous le sachiez. Vous, les gens que j’aime ou que j’aimerai. Je n’en parlais pas, parce que j’avais peur de vous perdre, ou de ne pas vous rencontrer et avoir le temps de construire une belle histoire avec vous. Je suis fragile. Parfois même très fragile. Malgré l’image d’une femme forte et courageuse.

J’ai peur de vous perdre ou de ne pas avoir le temps de vous connaître car je sais que la fragilité fait peur ou fatigue. Je suis la personne que l’on veut taquiner et que parfois on fissure sans le faire exprès. On me secoue un peu, par complicité. Mais un jour, on me secoue un peu fort, et je suis abîmée. Si l’on a l’habitude de ça, on peut me briser et regretter. Personne n’a envie de prendre ce risque, alors les gens fuient. Et je me retrouve seule, éparpiller sur le sol, attendant que quelqu’un me recolle.

Une amie me disait il y a longtemps, qu’elle se sentait comme une poupée de porcelaine, au visage fissuré. Au fond, c’est ce que je suis. Et je ne pensais pas qu’un jour je m’en rendrai compte. Dans les relations amicales ou sentimentales, il arrive que des personnes aiment à se bousculer pour rigoler. L’amour un peu vache. Mais moi, ça me blesse. Du coup, j’ai l’impression qu’il est difficile de se sentir complice avec moi. Je ne sais pas et ne veux pas jouer à ce jeu. Je ne conçois pas l’affection par des lancers de piques. Mais du coup, je crains de passer pour une fille chiante.

Il faut être gentil avec moi. Et c’est pour ça qu’on ne m’entend jamais taquiner trop fort. Je montre toujours beaucoup de tendresse et de bienveillance. Si ce n’est pas le cas, on sait tout de suite que ça ne va pas. Il n’est pas difficile de me comprendre. Je suis transparente, et vous pouvez lire en moi comme dans un livre ouvert. Je ne sais pas faire semblant. Je suis simple et vraie, et quand je vous aime, je ne le fait jamais à moitié. Le revers de la médaille est ma fragilité. Je suis sensible, trop peut-être ? Émotive, là encore, un peu trop ?

Je n’ai pas envie de donner une autre image de moi, même si j’ai peur de vous faire fuir. Car je sais que vous ne voulez pas me faire de mal, mais que vous êtes maladroits. Mais je vous le dis, je suis fragile. Alors si vous voulez de moi, soyez toujours doux avec moi. Et je vous le rendrai par trois fois <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *