Montage de clé USB, nouvelle partition et décompression d’archive zip sous FreeBSD

Un nouvel article le lendemain du précédent, et oui je m’amuse bien avec les commandes sur FreeBSD. Et puis surtout je voudrais rapidement arriver à une utilisation pour jouer et filmer mes parties de Minecraft 😉 Du coup, aujourd’hui, je ne vais pas encore parler de tentative de compilation du code-source du driver que j’ai trouvé pour ma carte réseau. Par contre, j’ai préparé le terrain 🙂

Tout d’abord, il a fallu que je trouve le driver approprié, ne serait-ce que pour savoir si il y est déjà dans FreeBSD mais pour une raison inconnue ne serait pas chargé, ou si j’aurais à le chercher sur Internet. Pour connaître ma carte réseau, j’ai utilisé une commande qui ne s’écrit pas pareil sous Linux, mais fait la même chose, c’est à dire donner le nom, etc… des périphériques.

pciconf -lv | grep -i "net"

Ce qui m’a donné le résultat suivant :

device = 'QCA6174 802.11ac Wireless Network Adapter'
class = network
device = 'Killer E2400 Gigabit Ethernet Controller'
class = network
subclass = ethernet

A partir de ce stade, je savais qu’il fallait chercher le driver pour faire fonctionner QCA6174. Et donc j’ai cherché sur Internet, et trouvé le driver ath10k. Ce driver existe pour Linux, mais pas pour la famille des BSDs. Il été indiqué que la version 11 de FreeBSD, prévoyait de l’intégrer, mais pour l’instant ce n’est pas le cas 🙁 Heureusement, quelqu’un s’occupe depuis un long moment à porter le driver pour les BSDs 🙂 Il s’agit de Adrian Chadd et son code-source qu’il continue à améliorer se trouve sur son GitHub : https://github.com/erikarn/athp

Ma clé USB Superman :p

Ma clé USB Superman :p

J’ai donc téléchargé sur l’ordinateur actuel le contenu compressé de son travail, sans savoir ce que ça donnera, mais je verrais bien :p J’ai ensuite mis le contenu dans ma clé USB Superman et inséré dans mon ordinateur contenant FreeBSD. La clé a été détectée automatiquement, mais il fallait que je monte à la main la clé pour accéder à son contenu. Pour ce faire, j’ai du créer un répertoire et monter dessus la clé de cette façon :

mkdir /mnt/$USER
chown $USER:$USER /mnt/$USER
mount -t msdosfs /dev/da0s1 /mnt/$USER

J’ai temporairement appelé le montage de la clé USB par mon nom d’utilisatrice, mais je changerais plus tard pour mettre plusieurs montages USB avec des noms plus appropriés. Une fois que j’ai fais ça, j’ai pu me rendre dans la clé, et je voulais sauvegarder mon archive athp-master.zip sur l’ordinateur. J’ai donc créé un répertoire dans ma session utilisatrice que j’ai nommé tmpfiles/, encore temporairement en attendant de trouver mieux 🙂 Mais, comme je voulais mettre tout ça dans le HDD, et que mon installation de départ ne contenait des partitions que pour l’OS, j’ai donc eu a créer une nouvelle partition pour faire ma future compilation. Cette partition je la voulais exclusive à FreeBSD.

gpart add -t freebsd-ufs -s 50G -i 4 -l mdatafs

Le type est freebsd-ufs, la taille est 50 Go, l’index est 4, parce que c’est la 4ème partition (en GPT) du HDD et le label est mdatafs. Ensuite, j’ai vérifié ce que ça donnait sur mon disque qui s’appelle ada0, à l’aide de la commande :

gpart show ada0

Et j’avais ma nouvelle partition après toutes les autres 🙂 Puis, j’ai ajouté un système de fichier à la main toujours, et créé un répertoire pour monter la partition.

newfs -U /dev/ada0p4
mkdir /bsddata

Et enfin, pour terminer et m’assurer de ne pas devoir monter tout le temps moi-même la partition, je l’ai ajouté à la liste des partitions à monter automatiquement par FreeBSD, en modifiant le fichier /etc/fstab avec vi 🙂

/dev/ada0p4   /bsddata   ufs   rw   2   2

Une fois que tout ça était fait, j’aurais pu monter directement la partition pour faire la suite, mais j’avais envie de voir comment se comporterait FreeBSD après un reboot. Sinon un simple mount /dev/ada0p4 /bsddata suffisait amplement 🙂

Pour terminer cette préparation à la tentative de compilation du driver, j’ai copié l’archive dans /bsddata/tmpfiles/ et procédé à sa décompression dans le répertoire. Mais, j’avais oublié de modifier les permissions en écriture sur /bsddata. Voici ce que j’ai donc fait pour être tranquille :

chmod 1777 /bsddata

J’ai oublié de préciser que certaines de ces actions ont été faite en Root, à l’aide de la commande su – et pour en sortir ensuite, j’ai utilisé la commande exit ou la combinaison de touches ctrl-d. Puis, j’ai pu faire ma copie, aller dans le répertoire et finalement décompresser mon archive dans le répertoire courant.

cp /mnt/$USER/athp-master.zip /bsddata/tmpfiles
cd /bsddata/tmpfiles
tar -xvf athp-master.zip

Les fichiers ont défilés à l’écran, c’est mignon x) J’ai maintenant, un répertoire athp-master dans bsddata/tmpfiles sur mon HDD qui n’attend plus que ma tentative de compilation et d’installation du driver. Je vous raconterais ça la prochaine fois 🙂

Les liens utiles qui m’ont aidés :

Timidouveg
A propos

Je me présente sur Internet sous les noms Timidouveg et Audrey Skye. Depuis le vendredi 2 septembre 2016, je préfère qu'on me genre au féminin car je suis une personne transgenre non-binaire féminine :) Mes activités se regroupent tous dans la qualité d'artiste, principalement numérique. Je suis à la fois développeuse de jeux-vidéo, vidéaste sur la plateforme Youtube, dessinatrice traditionnelle et militante vegan/féministe/etc... sur les réseaux sociaux. Je suis porteuse d'un handicap invisible qui perturbe mes projets, mais je fais avec et c'est pourquoi vous pouvez qu'en-même découvrir ce blog, mes jeux et ma chaîne Youtube :) J'ai un rythme plus lent que ce qu'on pourrait attendre dans ce monde prit de frénésie. C'est totalement assumé, même si il m'a fallu du temps pour ça :D Je crois avoir dit l'essentiel. Bonne découverte :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*