Montage vidéo Inktober, et article avec des doutes

La semaine du 20 au 25 novembre 2017 avait plus tôt bien commencée concernant mon problème de pour me coucher à de bonnes heures et mieux dormir. Malheureusement, comme je le pressentais dans mon article écrit pendant un moment de grande déprime, dés le lendemain, j’ai eu la même incapacité à décrocher de l’ordinateur. Je me sens trop seule et bloquée dans ma vie pour réussir à affronter la nuit avec ces pensées et son obscurité qui me déprime encore plus. J’ai même cru devoir dormir la lumière allumée hier soir :s

Croquis 20171125J’ai tout de même essayé de ne pas rester sans rien faire, et avancer sur mon montage de la vidéo sur le Inktober et un peu de code sur TFL 0.7. Je refais en ce moment le doublage de la vidéo car le premier est trop long et n’était pas préparé. Il me sert d’éléments pour construire un discours plus synthétique et donc une vidéo qui fera, si je me débrouille bien, 40 minutes environs. Comme j’explique mes dessins, qu’il y en a 31 et que je présente ce qu’est le Inktober en introduction + conclusion, on ne peut pas sérieusement attendre une durée moindre 🙂 Un truc un peu long pour le moment pour moi à faire, c’est la recherche graphique de mes personnages. J’ai en effet l’intention d’apparaître dans ma vidéo sous forme de dessin. Du coup, je cherche un bon graphisme inspiré cartoon et ensuite, je devrais dessiner des images à utiliser un peu comme un dessin-animée, mais saccadé. Enfin vous verrez ça quand ce sera fini et en ligne. Je vous mets un croquis de recherches graphique.

J’ai aussi écris, cette semaine, un article de réaction à un passage récent de Aymeric Caron à ONPC. J’y ai parlé d’histoires sur Internet et mon article ne lui donne pas une bonne image. Je ne sais pas trop si je devrais modifier un peu ou pas. Ce que j’ai raconté à propos des histoires sur Internet est vrai, mais comme pour le passage devant Yann Moix et Christine Angot dans ONPC, je trouve que je ne critique pas assez les personnes qui ont entraînaient les réaction de Aymeric. Mon article semble un peu à charge contre lui, et ce n’est pas ce que je souhaite faire. Du coup, je me demande si je devrais ajouter quelques choses, en réécrire différemment d’autres. Je ne sais pas. De plus, je ne parle pas du livre « Utopia XXI », parce que je ne l’ai pas lu. Mais c’est dommage, parce que l’utopie, et en tout cas la politique dans un vrai but de permettre un monde meilleur m’intéresse. En fait, c’est la seule politique qui m’intéresse. Mon article est donc inutile pour le débat public et n’est qu’une réaction personnelle à des éléments que j’ai constaté.

J’ai souvent du mal à parler du fond dans ce genre de ça. J’ai besoin de précisions, de rigueur pour ne pas dire de bêtises. Pour ça il faut lire beaucoup, aller sur le terrain, parler avec beaucoup de monde, savoir mettre de côté ses propres préjugés et peurs. Et puis il faut surtout être très méthodique, et de l’énergie et du temps pour tout ça. J’ai du mal à lire vu que j’ai des problèmes de concentration. Mes activités les plus motivantes ne se trouve ni dans la lecture, ni l’investigation, ni l’écriture. Du coup, je me demande si c’est pertinent d’écrire mes réactions de la sorte en public, surtout si ça n’apporte rien aux débats de fond. Ce que j’ai écris sur Aymeric Caron sert plus à demander une introspection de ce dernier (même si il ne le lira sûrement jamais et d’ailleurs je n’ai pas chercher à lui transmettre) pour mieux profiter de ces compétences pour faire passer des idées et même des solutions au monde dans lequel nous vivons. Dans la cause animale, et dans l’utopie, il est un atout non-négligeable et je n’aimerais pas que des tendances sexistes, ou autres comportements gênants déteigne sur tout ça. Bref, voilà pourquoi j’ai tout de même écrit cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *