Ma santé mentale en ce moment – Partie 1

Comme je le disais sur Twitter, il n’y aura pas de compte-rendu cette semaine, et il n’y en a pas eu la semaine dernière. J’ai fais des trucs, un peu, mais j’en parlerai plus tard. Aujourd’hui, j’ai besoin d’utiliser mon blog pour parler de ce qui ne va pas pour moi depuis quelques mois. Je vais oublier des choses et j’aurai du mal à exprimer de façon exhaustive mon mal être. De plus, je ne préfère pas donner de détails sur les gens, les lieux et situations où il s’est passé des choses qui m’ont énormément affectées. Je sais que des personnes qui me liront sauront de quoi il s’agira lorsque j’en parlerai. Mais, je ne souhaite pas revenir encore et encore sur des histoires qui ont fait de gros dégâts sur des amitiés et sur le moral de beaucoup de personnes. Je vais aussi  me confier à vous, parce que j’ai besoin de parler de ça. Il est à noter qu’il y a des réactions de ma part qui ne se résument pas à la dépression, mais peuvent être vécu par tout le monde, à cause de circonstances stressantes et fatigantes. C’est pourquoi, je ne vais pas parler que de dépression, même si ça joue un rôle, mais surtout parler de ce qui m’est arrivé et mon incapacité à gérer ça. Une dernière précision. Ceci est mon blog, j’y parle de ce que je veux, et si quelqu’un estime que je me plains trop, j’entends la critique, mais il faut bien un espace pour déballer mes sentiments et je peux au moins me le permettre ici. Continuer la lecture de Ma santé mentale en ce moment – Partie 1

[Poème] L’orage

Hier dans le ciel de mon âme,
Il y avait un orage.
Ce n’était pas le plus puissant,
Ce n’était pas un ouragan.
Mais la pluie d’émotions négatives,
Pleines d’idées subjectives,
Menaçait de me submerger.
Aujourd’hui mon ciel est dégagé,
Ponctué de quelques nuages.
Pas de quoi en faire un drame.

Une seule peinture à voir cette semaine

La semaine du 16 au 21 juillet 2018 est comme les dernières semaines plus tôt peu chargé en production. La chaleur de l’été, un sommeil pas encore parfait et un besoin d’autre chose (vie sociale IRL surtout) m’obligent à être en mode vacances. Mais j’ai encore fais du dessin et de la peinture. J’ai aussi écris une note intitulé « Je suis fragile ».

Concernant le dessin, je ne l’ai pas fini et il s’agit d’un contenu que je vais restreindre parce que érotique. Côté peinture, je ne vais vous en montrer qu’une seule, car l’autre n’est pas terminée. Voilà pour cette semaine 🙂

PaysageEtrange

Je suis fragile

Je ne pensais pas écrire ça un jour, mais j’ai besoin que vous le sachiez. Vous, les gens que j’aime ou que j’aimerai. Je n’en parlais pas, parce que j’avais peur de vous perdre, ou de ne pas vous rencontrer et avoir le temps de construire une belle histoire avec vous. Je suis fragile. Parfois même très fragile. Malgré l’image d’une femme forte et courageuse.

J’ai peur de vous perdre ou de ne pas avoir le temps de vous connaître car je sais que la fragilité fait peur ou fatigue. Je suis la personne que l’on veut taquiner et que parfois on fissure sans le faire exprès. On me secoue un peu, par complicité. Mais un jour, on me secoue un peu fort, et je suis abîmée. Si l’on a l’habitude de ça, on peut me briser et regretter. Personne n’a envie de prendre ce risque, alors les gens fuient. Et je me retrouve seule, éparpiller sur le sol, attendant que quelqu’un me recolle.

Une amie me disait il y a longtemps, qu’elle se sentait comme une poupée de porcelaine, au visage fissuré. Au fond, c’est ce que je suis. Et je ne pensais pas qu’un jour je m’en rendrai compte. Dans les relations amicales ou sentimentales, il arrive que des personnes aiment à se bousculer pour rigoler. L’amour un peu vache. Mais moi, ça me blesse. Du coup, j’ai l’impression qu’il est difficile de se sentir complice avec moi. Je ne sais pas et ne veux pas jouer à ce jeu. Je ne conçois pas l’affection par des lancers de piques. Mais du coup, je crains de passer pour une fille chiante.

Il faut être gentil avec moi. Et c’est pour ça qu’on ne m’entend jamais taquiner trop fort. Je montre toujours beaucoup de tendresse et de bienveillance. Si ce n’est pas le cas, on sait tout de suite que ça ne va pas. Il n’est pas difficile de me comprendre. Je suis transparente, et vous pouvez lire en moi comme dans un livre ouvert. Je ne sais pas faire semblant. Je suis simple et vraie, et quand je vous aime, je ne le fait jamais à moitié. Le revers de la médaille est ma fragilité. Je suis sensible, trop peut-être ? Émotive, là encore, un peu trop ?

Je n’ai pas envie de donner une autre image de moi, même si j’ai peur de vous faire fuir. Car je sais que vous ne voulez pas me faire de mal, mais que vous êtes maladroits. Mais je vous le dis, je suis fragile. Alors si vous voulez de moi, soyez toujours doux avec moi. Et je vous le rendrai par trois fois <3

Compte-rendu en retard mais deux tableaux réalisés

Je vous fais le compte-rendu de la semaine du 2 au 5 juillet 2018. Je me suis arrêtée vendredi, du coup, c’est pour ça que je mets le 5 juillet. Et désolée pour le retard, j’aurais du le faire le weekend, parce que la semaine suivante, je ne pouvais plus rien faire. C’est comme-ça mais ce n’est pas grave 🙂

Alors du coup, cette semaine j’ai peint deux tableaux. Mes premiers tableaux.  La peinture avec la femme rousse nue est inspirée de Marie Boiseau qui a proposé un #drawinyourstyle. Du coup ce compte-rendu se termine sur des images 🙂

Dessin, dessin et sex :p

Bon j’ai dis sur Twitter qu’il n’y aurait pas de compte-rendu pour cause de moral en berne, mais finalement, ça va mieux 🙂 Du coup cette semaine (25 au 30 juin), j’ai dessiné et assisté à un cours très complet sur la sexualité, dispensé par une personne magnifique et formidable 🙂

Côté dessin, je ne vous montrerai ici que Super Girl, pour le reste, c’est du contenu réservé à un publique adulte :p Vous pouvez trouver tout ceci sur mon DeviantArt 🙂

SuperGirl_002

Fatiguée, mais je ne m’enferme pas

Encore désolée pour le retard. La semaine du 18 au 23 juin 2018 … va falloir que je présente la semaine autrement qu’en commençant comme-ça à chaque fois.

Bon, j’ai avancé un tout petit peu sur bâtiment en voxel, mais je n’ai pas d’image à montrer pour l’instant. J’ai aussi testé la cross-compilation sur Linux et finalement, ce n’était pas une très bonne idée. J’étais mal informé sur la bonne façon de faire sur Internet et non seulement mon premier programme était compliqué à compiler et je n’ai pas réussi, mais en plus maintenant mon compilateur est par défaut sur la cross-compilation. Cela rend les commandes plus longues à écrire pour bien indiquer quel compilateur je veux utiliser. Faudra donc que je résolve ça. En attendant, j’ai choisis finalement d’utiliser SDL 2 pour mes programmes en rendu logiciel. SFML utilisant la carte graphique, ça ne me semblait pas raisonnable de l’utiliser pour ça.

Vous avez peut-être l’impression que je ne suis pas en forme en me lisant et vous avez bien deviné. Je suis très fatiguée et n’ai pas le moral. Je vais qu’en-même finir ce compte-rendu sur mon week-end. Bonne nouvelle de ce côté là, je suis allée voir unx amix et son chéri et nous avons assisté à des spectacles LGBTQIF. C’était drôle et intéressant. Je suis contente que ma vie sociale ne se meurt pas malgré ma maladie 🙂

Vidéo Inktober 2017 publiée, cross-compilation Windows sous Linux et dessin

La semaine du 11 au 16 juin 2018 était concentrée sur la finalisation et la publication de la vidéo du Inktober 2017. Ce sera donc ultra court 🙂

J’ai aussi installé de quoi faire de la cross-compilation pour Windows sous Linux. Mon objectif est de coder un client pour Windows en priorité et un serveur pour Linux. Je coderai la version Linux du client plus tard. L’idée est de faire un tchat et plus généralement un programme multi-utilisateux via Internet pour prototyper et développer mes jeux, puis tester avec mes amixs pour le moment. Ce sera plus motivant de coder ainsi, en ayant des retours plus directs en partageant l’expérience de jeu dés le départ.

20180616_222633

Pour finir, je vous montre le dessin que j’ai fais pour la fête des pères. J’ai créé ma nouvelle signature en bas à droite. Plus sobre et ne faisant plus référence au pseudonyme Timidouveg, mais aux initiales de mon prénom et nom non-officiel pour l’instant 🙂

Révision du projet pour mon serveur Minecraft, le REI avance et rendu logiciel et serveur X

La semaine du 4 au 9 juin 2018 a commencé sur mon projet d’amélioration de mon serveur Minecraft. J’ai fais quelques tests, trouvé la source de la panne et malheureusement c’est à cause du mod Mekanism. Un mod pourtant très bien, mais visiblement problématique pour les petits serveurs ayant peu de puissance disponible. Un autre problème vient cette fois de Chisels and Bits qui est gourmand en ram. C’est très dommage parce que ces deux mods étaient mes préférés et la raison d’être de mon désir de passer le serveur en moddé. J’ai laissé SpongeForge pour bénéficier au moins de JourneyMap qui est très pratique, mais je ne pense pas tester d’autres mods sur le serveur. Sans les deux premiers cités, ou un des deux, je serais un peu trop blasée.

Par contre, une exception est envisageable, mais ça demandera du temps de travail pour moi. Je ne sais pas si je réaliserai cette nouvelle idée qui n’en est pas vraiment. Je pense à recycler mon projet de mod Minecraft dont j’ai parlé sur mon Tipeee pour proposer des blocs de décoration adaptés à mes besoins pour le monde RP. En 2016, le soir d’Halloween, avec une petite poignée de joueux du serveur, j’ai inauguré un prototype de carte que j’avais bricolé avec les blocs de commandes. Je manquais à l’époque de blocs me permettant par exemple de faire du sang, à base d’eau rougit par exemple. Finalement, faire mon propre mod uniquement orienté décoration ne serait pas trop difficile. La déco ne demande qu’à faire des blocs, leurs items, leurs recettes éventuellement, des textures, voir des modèles 3D. Niveau code c’est le minimum qu’on apprend pour modder sur Minecraft. Ce qu’on trouve le plus dans tous les tutoriels, contrairement aux fonctionnalités plus poussées pour le gameplay. Donc, je me dis que si je trouve le moyen d’aménager un peu de temps là-dessus, ça rendrait le serveur plus intéressant 🙂 Je verrai bien ce que je tenterai.

Autre chose, j’ai presque fini ma vidéo sur le Inktober de l’année dernière. Je vais cependant me laisser le temps pour être sûre d’améliorer un peu la qualité. Ce ne sera pas de la haute volée, je sais que je ne suis pas une experte en montage x) Je pense que mes prochaines vidéos vont se concentrer principalement sur des images de prototypes que je code. Des vidéos techniques, et éventuellement du let’s play scénarisé, je ne sais pas trop encore. En attendant de me décider pour les vidéos informatives et politiques.

J’ai avancé sur la construction à l’aide de MagicaVoxel. Le deuxième étage est fait, enfin les fenêtres et je vais pouvoir passer au rez-de-chaussée, les grosses colonnes et le toit.

outEnfin, voici quelques images de programmes que j’ai fais. L’un est un test de ce que j’appelle du ray scanning. Une technique de rendu simple, naïf, mais que j’avais envie de tester. C’est le principe du ray tracing sans les rebonds du rayon. Une rayon balaye simplement les pixels de l’écran et affiche quelque chose quand il touche un volume 3D. Le deuxième programme est un prototype d’utilisation directe du serveur X de Linux pour ouvrir une fenêtre et y dessiner dedans. Je n’utilise pas de librairies graphiques ou multimedia comme OpenGL, SFML, SDL, ou autres. Du pure code C++ avec X11, et donc une programme non-multiplateforme. Après un certain temps dessus, je tenterai de faire la même chose avec l’API de Windows. Les librairies cités précédemment utilise aussi ces API, et détecte le système d’exploitation à l’aide de macros pour rendre les programmes multiplateformes et faciles à réaliser. Je voulais faire mes propres expériences avec ces API et aussi me fournir du code plus simple pour avoir de quoi faire du rendu logiciel. En ce qui concerne ce dernier, je voudrais temporairement utiliser le CPU et la ram à la place de la carte graphique et sa vram.

Capture d’écran_2018-06-10_00-42-59Lorsqu’on fait un programme 3D, on doit envoyer les polygones à la carte graphique, mais ce dernier est limité en nombre de polygones et le transfert peut être lent si le programme est mal optimisé. L’optimisation des données 3D peut être assez fastidieux à faire et source d’erreurs pas toujours facile à comprendre. Je veux donc me concentrer un peu plus sur d’autres aspects de mes jeux 3D et reporter les optimisation graphiques à des périodes plus sereines, au lieu d’avoir l’impression de travailler sur un moteur graphique. C’est ce qui entre autres m’avait démotivé sur Demiurge 3D. Avec le rendu logiciel, si j’ai des gros ralentissement à cause de trop de choses à dessiner à l’écran, au moins je n’ai pas un crash de carte graphique sans possibilité de savoir ce qui s’est passé en détails. Et puis, ça aide à mieux comprendre le rendu 3D et trouver des choses sympas pour l’esthétique, comme pour l’optimisation, en étudiant les différentes techniques 🙂