Je rejoue à Factorio et sous Linux en plus :D

Je vous présente le jeu de logistique et survie en 2 dimensions, vue de dessus, nommé Factorio. Je suis fan de ce jeu comme d’autres en fait. Bon comme d’habitude, dés qu’on peut faire plein de trucs, construire, produire, faire preuve d’ingéniosité et en même temps devoir se défendre de créatures hostiles, je suis dans les parages :p

Factorio_2017-06-15_19-57-42J’ai acheté ce jeu à l’époque de son crowdfunding, ce qui m’a coûté 10 ou 15 euros, je ne sais plus bien. Rien que la page sur Indiegogo me donnait envie, malgré les graphismes pour une bonne part encore au stade de gribouillis. Dés le départ, le gameplay était déjà assez mature pour envisager ce que ce jeu offrirait. Le but est de construire une usine sur une planète extraterrestre sur laquelle vous vous êtes écrasé. Votre usine, vous la construisait partout, puisque c’est la planète qui va vous servir de terrain de construction à ciel ouvert. Pour finir le jeu, l’idée est de reconstruire un vaisseau pour repartir. Mais, dans le jeu rien n’est fait pour être écologiste, c’est même l’inverse, et donc la pollution et les dégâts que vous ferez à la planète va attirer les créatures hostiles qui chercheront à détruire vos installations et vous tuer. Heureusement pour vous, mais pas pour les créatures, vous pouvez développer votre arsenal militaire pour vous défendre, ou éradiquer toute faune dans le coin.

Factorio_2017-06-15_22-38-29Comme vous l’aurez peut-être compris, si j’ai su l’exprimer correctement, vous êtes un peu beaucoup le méchant. Vous ne vous retrouvez pas sur cette planète avec un profond amour pour les planètes et leurs habitants. En fait, la seule chose qui vous intéresse est de survivre et repartir, peu importe ce qui arrivera au reste de ce monde. Un terrien quoi… oh je rigooooole. Bon si en fait, vous vous souciez qu’en-même de votre environnement, ou si vous n’êtes tout simplement pas assez satisfait de la richesse qu’offre le jeu en vanilla, il existe toutes sortes de mods pour remédier à ça. Je n’ai pas encore beaucoup testé ça, mais j’ai cherché un peu et il y en a focalisés sur la culture de plantes, l’écologie, la construction de ponts, le terraforming, de nouvelles créatures, etc…

Factorio_2017-06-15_23-13-19Voilà pour ce résumé sur Factorio. Vous aurez l’occasion d’en savoir plus en allant y jeter un œil ou en regardant ce que je partagerai de mes parties, comme je l’ai fais là avec 3 captures de ma partie en cours sous Linux :p Par contre, actuellement le jeu est en version 0.15 ou supérieure, sauf sous Linux, où il est encore en version 0.14 environs. Pour beaucoup de mods et quelques nouveautés en vanilla, c’est dommage. Espérons que ça sera résolu bientôt 🙂

DRIMI Gui, Demiurge Mini et TFL avancent, Vidéos en cours, super-héroïne et amour de soi ;p

La semaine du 5 au 10 juin 2017 a commencé avec la fin du doodle pour mon premier tipeur qui aura la surprise de trouver sa contribution dans ces mails 🙂 Aussi j’ai écris le script de mon prochain vlog et commencé le tournage avec mon personnage Minecraft. Je dois encore refaire le milieu du script parce que je me suis un peu trop lâchée et je préfère limiter les informations me concernant. Je rentrais un peu trop dans des choses pas simple à expliquer et surtout que je préfère garder pour moi concernant mes difficultés. Je voudrais dire l’essentiel pour mieux comprendre pourquoi mon rythme est lent et pourquoi parfois je vais mal. J’allais un peu trop loin dans la première version du script et ça me gêné vraiment beaucoup.

Capture d’écran_2017-06-09_22-16-06

J’ai aussi avancé l’amélioration de DRIMI Gui. Il reste encore une fonctionnalité bien pratique et importante pour l’optimisation à ajouter et je mettrais à jour le code-source sur mon Github 🙂 Toujours côté code, j’ai beaucoup de plaisir à développer Demiurge Mini en prenant 1 heure, 2 heures ou plus, plusieurs fois dans la semaine pour ajouter des fonctionnalités, améliorer des trucs et créer le graphisme 🙂 J’essaye de poster le plus possible des captures et des mini comptes-rendus de ce que je fais à chaque fois sur ce jeu. De la même manière, la version 0.7 du jeu de labyrinthe a aussi avancé un peu cette semaine. Je suis toujours sur le système de sauvegarde. La sauvegarde sera automatique à chaque début de niveau et après il faudra terminer la salle pour une nouvelle sauvegarde et ainsi de suite. C’est important que ce ne soit pas vous qui puissiez sauvegarder quand vous voulez pour garder l’intérêt du défi que vous vous fixez en jouant à ce jeu. Terminer toutes les salles ? Dépasser votre record au score ? Récupérer tout les artefacts ? Ou encore, défier vos amis ? 😀

J’ai fini le croquis sur papier de Fulren, ma super-héroïne transgenre, je l’ai scanné et il me reste à l’ancrer et coloriser, puis le publier ici et sur Deviant-art :p J’ai envie de tenter une technique dessus pour ajouter des détails dans les couleurs. Je ne sais pas encore si je ferais un style peinture (numérique) ou un style pixel-art. Je peux aussi envisager de faire les deux d’ailleurs. Je verrais bien 🙂[Croquis] Fulren, la super-héroïne

J’ai monté la deuxième partie de ma vidéo sur le Tetris. Je n’ai pas encore publié parce que je ne sais pas encore si je réduis encore sa durée, si je double certaines parties, ajoute quelque chose pour rendre la vidéo sympa. Cette vidéo s’est un peu transformé en tutoriel d’une certaine façon où j’y code les bases d’un programme SFML avec une fenêtre, la gestion minimal des événements et la boucle principale d’un jeu. Une demi-heure de vidéo pour ça, ça me gène un peu. Du coup, je me dis qu’accélérer l’image et le son, vu que je ne parle pas très vite, ça aiderait à rendre ça moins soporifique. Je verrais bien, parce que je ne suis vraiment pas dans la période passion pour la vidéo en ce moment. C’est coder des jeux et faire du graphisme que j’aime le plus ces temps-ci x)

Pareil, j’ai eu du mal à débloquer la situation avec No Comment 004. Et finalement, j’ai décidé de ne pas chercher à m’imposer un style, une façon de me comporter, ou de faire, qui soit trop formaté. Tant pis si ce que je fais, comment je vois les choses, ne plaît pas. Je suis une artiste, parfois engagée, mais pas toujours. Là c’est le côté engagé qui s’exprime, et évidemment ce n’est pas du goût de tout le monde. Parler politique sans engagement, de façon aseptisé serait ce qu’il serait de mieux selon les nouveaux us et coutumes. Je ne suis pas d’accord avec ça. Je pense que cette façon de penser est dangereuse parce qu’elle consiste à taire les oppositions pour imposer. Ceci est le contraire de la démocratie, et c’est un peu ce que je voudrais mettre en évidence dans ce No Comment 004. J’ai tiré de mon auto-censure et la frustration que ça a entraîné la leçon qu’il faut que je dénonce ce qui doit l’être. J’ai donc pioché plein de liens qui soutiennent ce que je vais dire et je me sentirais maintenant bien plus légitime à l’exprimer 🙂

Enfin, truc totalement futile, mais tellement agréable. Je me suis offerte des produits pour mes cheveux et mon visage, et enrichi un peu plus mon maquillage :p Ah que c’est bon de sentir sa peau toute douce après un gommage et une crème hydratante, et les cheveux parfumés, et tout ça vegan,  sans tests sur les animaux, sans parabens, avec des principes actifs nourrissants et protecteurs. J’achète mes produits chez Vegan-Mania sur Internet. Et ma crème hydratante, je l’ai dans un magasin de Lille. Enfin bref, petit moment de racontage de life ;D

[Demiurge Mini] Séance de pixel-art

Ce soir, j’ai eu envie d’améliorer un peu quelques tiles et du coup je me suis attaquée à la terre et la bedrock. La terre ne me satisfait pas encore totalement, parce que les bords sont trop en ligne verticale, du coup ça donne l’impression que le sol est un peu labouré. Je reviendrais dessus, mais le centre de la tile est joli et aussi la bedrock est très bien réussi 🙂 Je ferais des variantes des tiles pour faire des transitions avec l’eau, l’herbe, et aussi donner un côté moins répétitif au décor :p
Capture d’écran_2017-06-09_22-16-06Pour dessiner les tiles, je teste une technique assez simple en 4 ou 5 couleurs qui aide beaucoup à faire des dessins d’objets naturels 🙂 J’aime bien faire du pixel-art. On peut faire tellement de choses quand on a acquis assez d’expérience et les styles sont très variés. Du plus simple avec 2 ou 3 couleurs sans effets particuliers, aux pixel-arts ultra détaillés, à plusieurs couleurs, des effets de lumière, et d’ombre. Les plus riches en détails m’impressionnent au plus haut point 😮

 

[Demiurge Mini] Des items et replantage des arbres

J’ai ajouté des items supplémentaires qu’on peut obtenir en coupant les arbres. Pour l’instant, il n’y a pas de quantité. Une fois obtenu les items, ils sont infini dans l’inventaire. Ça changera bien sûr 😉 J’ai aussi ajouté la possibilité de planter des glands, ce qui donne des pousses de chêne sur le sol 🙂 Les chemins sont en fait des cases de terre creusés, mais on ne récupère pas encore de terre pour l’instant. J’avoue ne pas y avoir pensé sur le moment lol

Capture d’écran_2017-06-08_21-14-28

[Demiurge Mini] Action et inventaire

J’ai ajouté la possibilité de supprimer les arbres ou le sol devant soi. Je dis supprimer, parce que les actions ne sont qu’à l’état de prototypes, donc il n’y a ni animation, ni items à récupérer. J’ai aussi ajouté un début d’interface en bas de l’écran avec l’objet dans la main du personnage. Il faut une pelle pour creuser le sol, et rien pour supprimer un arbre. J’ai aussi ajouté un inventaire tout simple. On appuie sur la touche I, il s’ouvre et on peut sélectionner au avec les flèches haut et bas, l’objet à avoir en main. On referme l’inventaire et on peut faire l’action correspondant à l’objet 🙂

Capture d’écran_2017-06-07_21-00-43

Video Game coding, beaucoup de code, crise d’angoisse, apprentissage de musique électronique et problèmes de son

La semaine du 29 mai au 3 juin 2017 a commencée avec le montage et la diffusion de la vidéo d’introduction à propos du développement en 20h de mon Tetris 🙂

Ce fut aussi une semaine de code sur 3 projets. J’ai avancé le développement de The Fantastic Labyrinth v0.7, dans laquelle je code en ce moment un système de sauvegarde des parties. J’ai continué à travailler sur DRIMI Gui, notamment améliorer les boutons. J’en ai besoin pour tout mes jeux, mais beaucoup le jeu de labyrinthe en cours. Et j’ai aussi codé Demiurge Mini dont je vais vous mettre ici la dernière capture d’écran sous Linux 🙂 Les graphismes sont temporaire. Vous aurez tout de suite reconnu le personnage du jeu de labyrinthe 😀

Demiurge Mini, en plein teste du terrain généré par bruit de Perlin 2D.
Demiurge Mini, en plein teste du terrain généré par bruit de Perlin 2D.

Je suis sur le point de terminer le doodle pour mon premier tipeur et pourrai bientôt attaquer celui pour ma deuxième tipeuse. J’ai aussi voulu monter l’épisode 004 de No Comment, mais ça ne s’est pas bien passé du tout. J’ai publié par ici une note d’états d’âme pour expliquer entre autres que cet épisode était une expression de ma colère vis à vis des élections présidentielles, mais surtout de comportements que je n’ai jamais réussi à supporter de la part de beaucoup d’êtres humains. Je supporte tout à fait le fait que l’être humain est un animal et que donc cela en fait un être plus irrationnel qu’autre chose. Mais, ce qui ne passe pas c’est cette prétention de beaucoup d’individus à croire que leurs décisions sont parfaitement libres et indépendantes de leur environnement, que répéter les mêmes schémas indéfiniment finira bien par donner de bons résultats quand ça n’a jamais été le cas, et surtout la violence des gens qui ne pensent qu’à une chose, dominer autrui. Ce No Comment ne devait pas exprimer seulement un désaccord avec le résultat des élections. Après tout, si ce n’était que ça, je n’aurais qu’à accepter la démocratie, n’est-ce pas ? Mais, les faits indiquent clairement qu’il y a eu dénie de démocratie bien avant la campagne… bref, je ne vais pas revenir là-dessus ici. En résumer, j’ai été profondément blessée par la violence à laquelle j’assiste dans les media, sur Internet, dans les urnes, etc… Cela vire en dictature et au train où ça va, j’ai très peur de ça. J’ai donc fais une sorte de crise d’angoisse, je ne saurais pas expliquer ou trouver les mots pour dire ce qui m’est arrivé. Je ne suis pas encore décidée si je change le sujet de l’épisode 004, ou si je le monte différemment, tourne des scènes en plus, réécris mon script pour fournir tout de même ce qui me tracasse à propos de comment les choses sont en train de se dérouler en France.

Bon revenons à des choses plus positives. J’ai voulu tester Linthesia. J’ai récupéré le code-source, compilé et installé. J’ai eu du mal parce qu’il fallait que j’installe des paquets moi-même en lignes de commande. Finalement, une fois installé, j’ai lancé le logiciel qui fonctionne sur presque tout. L’essentiel ne fonctionne pas pour l’instant. Je n’ai pas de son 🙁 J’ai voulu vérifier avec le logiciel Parole si c’est le MIDI qui n’est pas géré par mon Linux, et j’ai découvert que Parole ne fonctionnait pas non plus. Des trucs à installer mais l’installateur de Parole ne fait pas son job ou tourne en boucle, je ne sais pas vraiment. J’ai installé VLC et ce dernier lit parfaitement les fichiers MIDI. En attendant de me pencher à nouveau sur Linthesia pour résoudre le soucis, j’ai installé MilkyTraker. C’est un logiciel pas vegan, non je rigole xD C’est un logiciel pour créer de la musique électronique et il gère les sons Amiga. Je vais petit à petit apprendre à m’en servir pour tenter de créer ma propre musique chiptune, entre autre pour mes jeux-vidéo. Le chiptune est un style de musique basé sur le son 8 bits des vieilles machines 🙂 En voici un exemple pioché sur Youtube.

Enfin, j’ai fais des petits tests d’enregistrement de Minecraft sur OBS sous Linux pour faire le Vlog 3 et ensuite le prochain épisode de ma série sur Minecraft. En visionnant mes tests, j’ai constaté que j’ai encore un problème avec le son. Le son n’a pas été enregistré. Donc ça commence à faire beaucoup, parce qu’en plus de Linthesia, Paroles, OBS, j’ai aussi un soucis quand je mets mon casque. Je dois jongler entre deux configurations du son parce que le son au casque et le son haut-parleur ne semble pas passer par les mêmes circuits ou pilotes, je ne sais pas trop. Et sous mon Xubuntu, tout ça n’est pas géré automatiquement. J’ai aussi eu un soucis sur Discord. Il m’était impossible de parler aux gens via micro. Personne ne m’entend. Apparemment Discord est encore en test sous Linux, donc ça peut venir de là aussi, mais autant de soucis de son avec d’autres logiciels, j’ai un doute que ça ne viennent pas de ma configuration. J’avais commencé à chercher des trucs à ce sujet mais c’est beaucoup moins référencé que les problèmes de carte graphique sur Internet 🙁 Je trouverais bien, après tout, j’ai vaincu tellement d’obstacles sur cet ordinateur et même en programmation. Ce n’est pas un problème de son qui va me battre, ahah ;p

[Demiurge Mini] Génération procédurale du terrain

La dernière fois, j’ai oublié de préciser que j’avais aussi développé un brouillard de guerre, c’est à dire la zone noire qui cache le terrain à certains endroits. Aujourd’hui je vous montre le résultat après avoir ajouté la génération procédurale du terrain à l’aide d’un bruit de Perlin 2D. Les arbres aussi utilise leur propre bruit à partir d’une graine. La graine est légèrement modifié pour les arbres pour ne pas avoir un schéma de placement trop proche de celui du sol. La fréquence du bruit du générateur pour les arbres est différent pour donner une forme plus rude que le sol qui est plus lissé dans son schéma.

Demiurge Mini, en plein teste du terrain généré par bruit de Perlin 2D.
Demiurge Mini, en plein teste du terrain généré par bruit de Perlin 2D.

[Demiurge Mini] Ajout du personnage et des arbres

J’ai ajouté le personnage qui représente lae joueux, géré les collisions avec les obstacles et ajouté aussi le placement des arbres. Le personnage est repris de mon jeu de labyrinth, mais ça changera bien entendu. Les graphismes ne vont pas non plus rester comme-ça. Les arbres sont placés aléatoirement, sans schéma. En fait, dans la capture d’écran, les arbres semblent suivre des lignes verticales, ce qui est incohérent avec l’aléatoire pur. La raison est que, pour commencer simplement, j’ai créé l’île en codant des colonnes qui s’étalent sur la longueur de sorte à former une sorte d’ellipse. Mais, en plaçant les arbres, j’ai suivit la configuration de l’île pour placer mes valeurs aléatoires en oubliant de tirer au sort la valeur pour chaque arbre. Je l’ai fait pour des colonnes d’arbres. En bref, c’est un bug x)

Capture d’écran_2017-06-02_20-13-25

No Comment 004, changement de programme…

Je vous écris cette note parce que j’ai eu un N-ième moment de mal-être en cherchant à monter l’épisode 004 de No Comment sur le thème des résultats des élections présidentielles. Le temps passe, je n’arrive pas à faire ce foutu montage sans avoir envie de tout envoyer balader. Je n’arrive pas à trouver des illustrations, déjà parce que maintenant les chaînes et journaux se sont appropriés l’information par droits d’auteurs et donc je ne veux pas être censurée après avoir fait un gros travail de montage. Et aussi parce que je me rends compte que j’ai avancé des hypothèses comme des faits, mais que je n’arrive pas à prouver ce que j’avance.

Je pensais avoir pas trop mal préparé mon script, mais non. Je n’ai effectivement pas cherché les sources dont j’avais besoin pour étayer ce que je croyais vrai. Peut-être que ces choses que je crois sont vraies, mais je suis incapable de le démontrer. Je ne veux pas faire des vidéos où je donne juste mon avis. Je n’ai pas assez d’estime de moi-même pour croire que ça a un quelconque intérêt. Je suis déjà généralement assez facilement énerver de voir les gens étaler leur avis partout comme des vérités, alors faire des vidéos pour en faire autant, non merci. Je ne supporte pas ça.

En ce moment, je suis bien plus motivée par le code de jeux relativement simples, enfin plus simple que ce qu’est Demiurge 3D. D’ailleurs, je pense qu’il ne faut pas être fin psychologue pour se rendre compte qu’il y a clairement un problème que j’essaye encore une fois de cacher à tout le monde. Enfin non, pas vraiment, j’ai toujours tendance à vous raconter quand ça ne va pas. Mais disons que annoncer récemment que je divisais Demiurge en 3 jeux, même si c’est une bonne méthode, et même la meilleure si je ne veux pas sombrer définitivement, ça montre bien que je ne m’en sors pas psychologiquement.

La vérité, que j’ai souvent dissimulé derrière le terme très vague de handicap. Je suis reconnue handicapée à 50% en raison des effets que ça a sur ma vie entière. Il est possible que je sois éligible à plus en fait. La vérité donc, c’est que je suis incapable de m’organiser, de structurer mon esprit et que même parler, expliquer quelque chose est très difficile voir impossible pour moi. Pendant un moment j’avais pensé faire des tutoriels par exemple. J’ai du abandonner cette idée parce que je suis incapable d’expliquer les choses. Je les comprends parfois très vite, mais c’est comme-ci c’était dans un langage inconnu. Tout ce présente en images qui défilent très vite dans ma tête et ne répond pas aux règles du temps. Avec ça, je ne sais pas comment restituer ça en vidéo ou même IRL. Tout à l’heure, je me parlais à moi-même parce que j’étais au bord de la crise d’angoisse. Je parlais si vite, puisque dans ma tête c’est bien plus rapide encore, que je n’avais plus le temps de trouver les bons mots et de construire des phrases cohérentes. J’ai fini par bégayer et j’ai compris que je faisais une crise de confusion mentale quand j’ai voulu attraper un vêtement et que ma main est passée au travers comme un fantôme. En fait, elle était 2 cm au-dessus du vêtement, mais je n’arrivais plus à la repérer dans l’espace. Je sentais mes membres en retard par rapport aux décisions dans mon cerveau. Mon esprit était trop rapide par rapport au corps.

Ce No Comment 004 sur les présidentielles a provoqué une crise en moi. Depuis plusieurs mois, je me sens agressée par la connerie des gens. Je suis désolée pour ces propos, je sais que je ne fais pas exception à la règle, mais je ne crois pas atteindre un tel niveau de stupidité. Et c’est ce que j’ai eu besoin d’exprimer dans ma vidéo. Mais au montage, j’ai sentis que même si j’ai voulu modérer mes paroles, il y avait une violence venant de moi qui aurait pu passer pour du mépris. Déjà qu’en plus j’ai plusieurs heures à monter sur un temps plus court, avec des images qui manque à cause d’un téléphone qui n’a pas tenu le coup vers la fin, et un micro-cravate qui enregistre mes cheveux frotter dessus. Mais, sentir cette colère et surtout cette impression de prendre tout le monde de haut m’insupportais.

J’ai donc décidé que je ne continuerais pas à monter ces images et ce discours que je tenais. Je n’ai plus envie d’aborder ce sujet des présidentielles et me demande si je vais encore faire d’autres No Comment sur l’actualité et la politique. Et de la même façon, j’ai parfois envie de ne plus trop aller sur Facebook, Twitter, etc… tout comme éviter le plus possible de passer devant une télé ou une radio, pour éviter de voir ou d’entendre même la voix de quelqu’un qui sera encore payé à étaler son ego proéminent. Je suis déjà la plus part du temps enfermée à éviter les gens. Je crois qu’il va même m’être impossible de continuer à essayer d’écouter les gens, tellement ça affecte ma santé mentale. C’est pour ça aussi que vous voyez si peu souvent d’articles sur des sujets sociaux et politiques. En générale, toutes les grandes idées de ces grands génies qui parasitent ce monde me blessent au point de ne plus trouver la force de l’écrire. Et jusqu’à maintenant je vous avez épargné ce que j’en pense vraiment, pour vous éviter beaucoup de violence, étant donné qu’on est assez servit comme-ça quotidiennement.

J’ai dans l’idée de ne plus faire que des courtes vidéos pour avoir le temps et l’énergie de pouvoir étayer ce que j’avancerais. Et sur des sujets qui me mettent de meilleure humeur. Si je n’étaye pas mes propos alors ce sera des réflexions que je partage et qui seront assumées comme subjectives et rien d’autres. Comme-ça si vous aimez ce que je peux avoir à penser, ce sera plus productif. De manière générale, j’ai décidé de ne plus chercher à faire trop de travail pour produire quelque chose. Je choisirais des solutions plus simples. La facilité, vous savez ce truc qu’on nous a appris à détester pour préférer nous compliquer la vie sans rentabilité au bout du chemin. Je me fiche de ce que les grands intelligents avec leur morale à deux balles en penseront. Maintenant, il faut réussir à se déconditionner pour appliquer cette sage décision.