Validisme, moteur Build-like, graphisme et Les Carencés

La semaine du 24 au 29 juillet 2017 a commencé avec un peu de travail sur le vlog 3. Pas grand chose, j’ai surtout refait le doublage. Je ne suis pas encore tout à fait satisfaite par la deuxième partie. Je crois que j’ai un vrai soucis pour parler de mes difficultés, de ce qui me handicap. Problème de sentiment d’illégitimité alors que je devrais reconnaître que ce qui me ralentis dans la vie est vraiment indépendant de ma volonté. Et puis, il y a surtout cette impression de trop parler de ça. Je ne sais pas si les remarques abjectes d’un type que j’ai viré de mes contacts il y a plusieurs mois m’ont donné le sentiment qu’en parler autant m’attirerait les remarques validistes et haineuses, et du coup je n’ose pas trop aborder clairement le sujet dans mon vlog. J’ai eu le courage, même si j’en avais surtout besoin, de faire mon coming out transgenre, et là j’ai du mal à parler de ce qui me handicap dans la vie et le travail. Il faut que j’arrive à assumer ce que je voulais partager avec vous sur ce vécu. Peut-être que je devrais ajouter cette inquiétude qui m’amène à m’autocensurer et au moins ça permettra de rappeler la gravité de propos ou mentalités oppressives contre les gens qui rencontrent mes difficultés, en particulier quand on a des privilèges par rapport à d’autres gens qui souffrent ou ont 1000 fois pire que soi.

J’ai aussi avancé un peu sur le dessin de Fulren, la superhéroïne transgenre et transhumaine. Et dans le même domaine, le dessin, j’ai avancé un peu tout les jours à peu près, sur le doodle de ma chère amie et deuxième tipeuse 🙂 J’ai aussi préparé quelque idées et un petit plan pour Demiurge Mini, mais ensuite je n’ai pas trouvé le temps et la motivation pour avancer sur le code ou le graphisme. A la place, j’ai avancé sur le graphisme de The Fantastic Labyrinth v0.7 et aussi et surtout j’ai codé mon éditeur de musée virtuel et posté des tutoriels de mathématiques/algorithmie. Ce musée, et surtout la reproduction très personnelle du moteur Build de ken Silverman en Haxeflixel, m’obnubile x) J’ai plus envie de travailler là-dessus qu’autres choses ces temps-ci. Le dessin quant à lui me détend et me permet d’écouter des rediffusions de ce qui se passe en ce moment à l’Assemblée Nationale, ou des documentaires et trucs septiques ou scientifiques. Écouter quelque chose en codant est quasi impossible puisqu’il faut réfléchir à ce qu’on code, par contre en dessinant ou faisant de la coloration, ça n’occupe pas les mêmes aires du cerveau que l’écoute et la compréhension des discours et discussions. J’essaye de suivre ce qui se décide dans le pays, ou apprendre des trucs, pendant ces moments là 🙂

Bon, dernière information sur cette semaine, quelque chose qui m’a fait très plaisir et m’a aussi surtout intimidé x) Je vous mets le lien vers l’épisode 6 du podcast Les Carencés, parce que j’ai répondu à un sondage lancé sur twitter et GurrenVegan a cité quelques réponses qui lui semblaient intéressantes. Il se trouve que je suis la première cité dans le podcast. Le sujet du sondage commence aux environs de 55 minutes, mais écoutez tout, si vous le souhaitez, parce que qu’il y a du boulot derrière de la part de l’équipe 😉 L’émission Les Carencés dénonce pas mal de trucs et aussi donne des bonnes nouvelles pour les animaux 🙂

Vous remarquerez qu’en me citant, Gurren se trompe de genre au début et se rattrape en disant « la personne ». C’est par habitude de dire « le mec » je pense. Une habitude de langage que j’ai aussi et que j’essaye de corriger x) J’avoue que sur le net, plusieurs personnes ont déjà eu ce soucis de ne pas savoir quel était mon genre à cause d’un pseudonyme pas très évocateur. Ce pseudo, Timidouveg, date évidement d’avant ma prise définitive de conscience de ma transidentité et donc ce fondait sur mon assignation de naissance masculine. Du coup, je le redis ici, même si je me demande si je ne devrais pas envisager de changer de pseudo un de ces quatre. Je suis une … déesse … lol bon une femme si vous préférez :p Même si j’ai une part de non-binarité, disons que je ne ressens pas un besoin vital à m’identifier par le féminin spécialement même si c’est ma préférence. En tout cas, je n’aime pas le faire par le masculin. Du coup, me genrer au féminin, ou à défaut au neutre, « la personne » comme l’a dit Gurren en rectifiant, sont mieux pour me sentir bien dans les pronoms et accords 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *