Xubuntu à la rescousse, référente amicale, Demiurge qui progresse et défi Tetris

Cette semaine du 1er au 6 mai 2017 a commencée avec la constatation que Trisquel et surtout son noyau Linux-libre n’était pas vraiment ce dont j’avais besoin pour travailler comme pour me détendre sur mon nouvel ordinateur. L’idée de cette distribution comme du projet à l’origine du noyau est de proposer un OS et des logiciels entièrement libre, sans concessions. C’est une position idéologique légitime qui met en place les contraintes favorisant l’émergence de plus en plus d’alternatives libres à ce qui existe sur les autres OS. C’est aussi et surtout une garantie de sécurité pour les personnes soucieuses de ne pas être en présence de bouts de codes cachés servant à espionner ou récolter des données personnelles pour des buts commerciaux par exemple. Si ce type de projet est important, il ne peut pas répondre pour l’instant à mes besoins. J’ai besoin d’utiliser des logiciels ou des jeux qui ne sont pas nécessairement libres ou pas en totalité. De plus, mon matériel n’a pas encore de drivers totalement libérés et puisqu’il s’agit de matériel conçu pour obtenir de très grandes performances, je ne peux pas envisager de changer des composants de mon ordinateur comme cela m’a été suggéré à défaut de m’expliquer comment ajouter les drivers non-libres adéquats sur Trisquel. Je comprends les positions radicales, étant moi-même radicale sur plusieurs idées importantes comme l’anti-specisme, l’anti-racisme, etc… Je garderais donc un oeil sur l’avancée de la libération des logiciels et drivers dans le temps pour un jour pouvoir passer sur de telles distributions totalement libres 🙂

En attendant, j’ai installé Xubuntu sur mon nouvel ordinateur et cette fois, tout a fonctionné parfaitement. J’ai par contre un soucis de déchirement d’image sur les vidéos Youtube et dans les jeux. Comme je n’ai pas encore cherché à configurer ma carte graphique, je ne m’en inquiète pas trop pour l’instant. Mais concernant Internet, j’ai le filaire et le wi-fi qui fonctionnent à merveille. Ma résolution écran est au plus haut, et jouer à Minecraft m’a demandé de m’habituer à la rapidité avec pourtant toutes les options à fond. Même lancer une vidéo sur youtube est instantanée, alors que ça devrait dépendre de ma connexion internet. Je suis sur le cul 😀 Je ne parle même pas du son qui sans casque est excellent. Mon casque offert avec la machine, recouvrant mes oreilles pour un meilleur confort, je n’ose même pas essayer encore, surtout avec des jeux aux ambiances sonores bien réussis. Je sens que si il me venait l’envie de jouer à un jeu de suspens et d’horreur, je ferais une crise cardiaque 😀 Ouuuuh, je songe regarder un ancien épisode de Chasseur de fantôme ou un épisode de Capture Dead Forms de GussDX, dans le noir, avec mon ordinateur et le casque. Non là, je suis suicidaire :3

J’ai commencé aussi à écrire un script pour un No Comment spécial réaction aux élections présidentielles. Ce qui se passe en ce moment m’inquiète et même me révolte. Je ne vais pas exposer ici ce qui me révolte le plus, je préfère garder le moindre détail pour mon script. J’ai du mal à l’écrire. J’arrive à avoir mon ressentis en tête, à trouver des sources pour appuyer mon propos, mais j’ai un mal fou à tout traduire à l’écrit. D’autant qu’il faut qu’à la fin je puisse restituer ce script à l’oral devant la caméra. En tout cas, je n’ai rien fait à ce sujet auparavant par manque d’énergie, d’attention suffisante, et de moral. Même si je parais souriante ou rigolantes IRL pour les personnes qui ont l’occasion de me connaître, je suis toujours en train de faire des compromis dans ce que je peux faire ou pas en raison d’un nombre de cuillères (cf. Théorie des cuillères) réduit trop souvent chaque jour. J’estime avoir de la chance que mon trouble de l’humeur et mes autres problèmes n’arrivent pas à venir à bout de mon goût pour la vie. Je sais que d’autres personnes ayant des troubles similaires ont moins de chance que moi à ce niveau là.

J’ai eu un rendez-vous pour le suivit de mon CER. Je voudrais remercier ma référente qui pourrait peut-être lire ces lignes. Parce que je lui ai fait mon coming out de transidentité. Et elle a très bien réagit, et ça m’a rassuré. Comme je lui disais, même si la loi réprime théoriquement la transphobie, comme l’homophobie, etc… malheureusement, les gens ne sont pas nécessairement ouverts à ça et se montrent au « mieux » maladroits, au pire font du dénie et se montrent irrespectueux. Il y a heureusement, des personnes formidables dans ce monde, et ça fait du bien pour se sentir en sécurité dans la vie 🙂

Cette semaine enfin, j’ai avancé sur le développement de Demiurge. Je suis toujours sur le calcul du maillage 3D du terrain. J’ai fait la petite évolution pour permettre de mettre à jour les données dans la carte graphique et aussi j’ai réglé un petit soucis de caméra et de détection des blocs dans le champ de vision en raison du shader de rotondité de la planète. Petit rappel, je vous ai montré l’année dernière une courte vidéo de planète constituée de cubes qui tournait. Ce shader que j’ai imaginé et écrit après quelques recherches mathématiques doit recevoir des données particulières pour fonctionner et positionner correctement le décor et la caméra de sorte à donner l’illusion qu’un terrain plat et en faire une boule. Tant que je ne cherche qu’à faire un rendu de ce qu’on voit, j’ai besoin d’une caméra bien placée par rapport au terrain, et c’est fini. Mais, comme la position et la forme finale du terrain sont en faite des illusions, pour rendre les calculs physiques encore assez simples et éviter à la fois de m’embrouiller dans les équations et avoir un jeu trop lent, j’ai donc décidé de mettre une autre caméra servant à calculer le champ de vision réel. Cette caméra voit le monde plat à partir d’une position basée sur le zéro absolu et me donne le résultat de son champ de vision indispensable au calcul de la détection du terrain visible. La première caméra servant au rendu, se positionne plus tôt par rapport au rayon de la planète et permet au shader de produire l’illusion qui sera effectivement affiché à l’écran. Bref, j’ai eu du mal au départ à bien coordonner ces deux caméras sans perdre la cohérence de la physique ou la cohérence du rendu. Hier, j’ai pu achever de corriger ça et je vais pouvoir maintenant gérer la suppression des maillages qui sortent du champ de vision.

Il est possible que je mette à jour ce compte-rendu plus tard pour y insérer un schéma montrant ce que je viens d’expliquer, pour rendre tout ça plus clair 😉

Je fini ce compte-rendu en parlant un peu de la semaine prochaine. Je sais que je devrais plus tôt parler ici de la semaine écoulée, mais j’ai très envie de me lancer un défi cette semaine. Je voudrais programmer, en me chronométrant, un Tetris comme-ci je serais dans un concours type gamejam, etc… Et j’ai envie de filmer mon écran, puis d’expliquer ce que je fais 🙂 J’ai eu cette idée en voyant les vidéos de David Mekersa, sur sa chaîne Gamecodeur, qui fait en ce moment un Tetris. J’ai remarqué que j’imaginais facilement et rapidement comment faire la plus part des éléments fondamentaux de ce jeu, alors qu’il y a encore moins d’un an, je ne m’en sentais pas capable. Du coup, sachant que je me sens petit à petit tentée de participer un jour à un concours de conception de jeu dans un temps court, faire ce petit défi pourrait être un début d’entrainement. Et puis, cette semaine, je coderais un Tetris de base, mais ensuite, je n’aurais plus qu’à y ajouter mes propres idées dedans et un univers que j’aurais imaginé pour l’illustrer. A partir de là, ce jeu pourra être disponible ici en téléchargement, la vidéo sera sur ma chaîne, et si vous aimez ce Tetris et le Tetris en général, ça pourra être pour vous une raison de plus de me soutenir sur Tipeee :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *